L’idée du collectif a été lancée à l’été 2019. L’atelier entre alors dans sa 3ème année de fonctionnement. Cette évolution assure la pérennité des valeurs initiées à la création du lieu.

Elle fait écho à l’implication et à l’attachement des utilisateurs à un mode de fonctionnement participatif et bienveillant.

Cette nouvelle aventure nous rappelle que derrière l’Entrepreneuriat, il y a aussi la Mission.

Depuis janvier 2017, ce sont 213 personnes qui ont partagé nos établis, nos outils , nos valeurs.

Ces utilisateur(trice)s, qu’ils ou elles soient diplômé(e)s en menuiserie, ou simples amateurs, ont façonné ce lieu.

Transformer l’entreprise existante en SCIC, permet d’officialiser les missions que je me suis données lors de la création en 2017.

Le Collectif de Création a défini ainsi ces missions :

I-La location à des particuliers et des professionnels d’espaces de travail et d’outils dédiés aux activités de la conception, la création, et la fabrication d’ouvrages de menuiserie et toutes activités s’y rattachant, exercées dans le cadre de leur profession, des loisirs et des arts. L’exercice de ces activités devant intégrer les valeurs environnementales.

 

II- Le soutien aux artisans du bois dans leur développement économique par la mutualisation de moyens techniques, humains et financiers, le développement économique artisanal du territoire. L’accueil aux particuliers, et à tout types de publics, pour permettre l’apprentissage de savoir-faire artisanaux en favorisant la mixité sociale, sans aucune discrimination.

Le tout dans une démarche de développement durable, en valorisant la filière locale du bois.

 

III-L’adhésion aux valeurs coopératives internationales

·         La prééminence de la personne humaine ;

·         La démocratie ;

·         La solidarité ;

·         Un sociétariat multiple ayant pour finalité l’intérêt collectif au-delà de l’intérêt personnel de ses membres ;

·         L’intégration sociale, économique et culturelle, dans un territoire déterminé par l’objet social.

Le Comité de Création : l’aventure commence !!

Composé de 10 personnes, pour moitié des professionnels et des particuliers, ce comité a validé la viabilité du passage en SCIC.

-Validation économique

-Validation du fonctionnement même de l’atelier

-Validation des valeurs humaines, environnementales et sociétales

1-Validation Economique

Juridiquement, la SASU MAP à capital fixe détenu par 1 associé unique, va devenir une SA -SCIC MAP à capital Variable et pluralité d’associés. Chacun peut devenir associé en investissant dans l’entreprise par l’achat d’une ou de plusieurs parts.

1 part=100€ 1 personne =1 voix pour décider des engagements stratégiques de l’entreprise

La collecte des parts va permettre aux associés de la SCI MAP de devenir propriétaires des machines, outils, agencements…..bref de l’ensemble de l’atelier.

2-Validation du fonctionnement de l’atelier

Pour que chacun travaille, apprenne, évolue dans le respect de nos valeurs et de notre économie, il est essentiel que tous collaborent au fonctionnement de l’atelier en proposant sa contribution aux tâches courantes en fonction de ses compétences et de son temps.

Exemple :

-aider à la gestion des stocks et de la recyclerie

-aider au nettoyage du lieu

-aider à la promotion et à l’émergence de nouveaux projets

-etc…

3-Validation des valeurs humaines, environnementales et sociétales

Notre espace met en lien des professionnels, amateurs, producteurs, fournisseurs…Comme pour toutes les filières industrialisées, la notre-la filière bois-n’échappe pas à une remise en question de son modèle économique. Des défis multiples se posent à nous, tels que la provenance du bois, l’impact des livraisons, la présence de colles et solvants, la valorisation des savoir-faire, le savoir-être en collectivité, la réduction des coûts de fonctionnement …..Il appartient désormais à chacun de nous de répondre à ces défis… Nos choix, bons ou mauvais ne sont donc pas sans incidence.

C’est à vous de décider vers quel bord vous pencherez…

CONTACT Mail :

Quelques mots …en toute intimité :

mon atelier paratgé coaching laurent.JPG

J’aime vraiment ce métier “d’animatrice-gestionnaire-collaboratrice” que j’ai modelé quasiment au fur et à mesure de la mise en place de l’atelier. En 2016, quand j’imagine le concept dédié aux métiers du bois, il n’y a pas de “modèle” à suivre, il faut tout inventer, ajuster…..et souvent recommencer là où une façon de faire n’était pas satisfaisante pour moi ou pour les adhérents.

Tout est passé au filtre de l’essai : l’accueil, la sécurité, les prix, le nettoyage, le coaching… J’y ai mis beaucoup de moi et beaucoup de vous. Aujourd’hui, l’atelier a trouvé une voie vers fonctionnement optimal et bienveillant: chacun sait pourquoi il décide de venir, comment il doit se comporter, les relations humaines qu’il peut nouer et les objectifs qu’il peut atteindre.

portrait 65.JPG

Je mets l’humain au cœur de mes réflexions et de mes processus de fonctionnement parce que je raisonne par l’intelligence émotionnelle.

J’aime à penser que nos utilisateurs sont avant tout des “consomActeurs”qui placent en préambule de leurs choix : la cohésion des personnes, l’émergence et le développement des compétences, le refus de la comparaison et de la compétition, la valorisation d’un “savoir-agir” responsable…

De fait, certains comportements “insignifiants” finissent par me blesser et me décourager. Certains “oublient” d’être ponctuel, de nettoyer leur espace, de payer leur facture, de déposer leur stress à la porte de l’atelier…ou tout simplement oublient d’être souriant.

Mais ce qui est formidable dans mon métier et dans ma façon très “émotionnelle” de le vivre, c’est que je suis nourrie au quotidien de vos réussites, de vos partages et coups de main, de votre spontanéité et de votre engouement. Ces valeurs là sont bien présentes et se vivent quotidiennement.

Le passage de “une “ à “plusieurs” me redonne un nouvel élan, et crée en moi une belle et émouvante dynamique.

Je vous dois un grand MERCI, pour la création de cette coopérative. Je dois tout particulièrement évoquer l’implication et le travail formidables des deux personnes (elles se reconnaîtrons) qui ont initié ce projet dès juillet.

Catherine

Colin et Oswald entraide.JPG

PROCHAINE RUBRIQUE : CE QUI VA CHANGER AVEC LA CRÉATION DU COLLECTIF

à très bientôt….